Liens

http://depsychiatriser.blogspot.fr/2016/03/le-temoignage-dagnes-traitements.html

http://depsychiatriser.blogspot.fr/2015/03/la-lobotomie-chimique-le-dommage.html

http://www.cglpl.fr/wp-content/uploads/2016/05/Rapport-isolement-et-contention_Dossier-de-presse.pdf
-> Alors même que leur efficacité thérapeutique n’est pas formellement prouvée, les pratiques de mise à l’isolement ou sous contention connaissent une recrudescence depuis une vingtaine d’année, dont les facteurs sont multiples : réduction des effectifs, changement dans la formation des professionnels, évolution de l’approche psycho pathologique, présence insuffisante des médecins dans les unités de soin, manque de réflexion d’ensemble sur la liberté de circulation des patients, etc.
A cela s’ajoute le développement d’un impératif de sécurité publique imprégnant le débat politique qui a trouvé dans la présumée dangerosité du malade mental matière à rassurer le citoyen d’une crainte plus alimentée par le traitement médiatique d’événements dramatiques, mais exceptionnels, que par la réalité statistique d’un quelconque danger. Ainsi le malade mental ne bénéficie pas de la représentation qui s’attache à toute maladie : souffrance, fragilité, besoin de soins et de compassion. Il évoque au contraire l’incompréhension, l’imprévisibilité, la violence et finalement, la dangerosité.
Aucune instance scientifique ne recommande à proprement parler la mise en place de ces mesures de contrainte. Néanmoins, le CGLPL observe que parmi les établissements psychiatriques qu’il est amené à visiter, ceux qui ne recourent jamais à l’une ou l’autre de ces mesures font exception. La grande majorité des unités de soins visitées disposent d’une, voire de deux chambres d’isolement et de matériel de contention.
Au regard du caractère de soin de l’isolement et de la contention affirmé par une partie de la communauté médicale, la diversité des pratiques laisse perplexe sur la cohérence de l’indication et de sa mise en œuvre.

http://www.cglpl.fr/wp-content/uploads/2016/05/Rapport-isolement-et-contention_Dossier-de-presse.pdf

Publicités

REGLES DU BLOG -> JE SUIS STALINE où LE MONDE SELON MARC AURELE

Effectivement sur ce blog je suis Staline réincarné, donc s’il y a des commentaires qui ne me plaisent pas :
– du style lobby pharma qui viendrait raconter que tout mes effets secondaires ne sont que des impressions (voir le 3ème article en bas ou le premier en ordre de création dans lequel est cité une certaine Dr nènète)
Ces commentaires seront supprimés, mais ensuite ils seront inclus dans un article regroupant tout ces commentaires assimilés lobby ou psychiatres écervelés. Cet article a pour titre « Section Polit Bureau ».
Je me ferais un véritable plaisir de répondre à ces commentaires dans cet article.

Donc effectivement ce blog ne contiendra pas beaucoup d’articles (4 articles maximum) :
– celui-ci pour information
– les deux autres (donc les deux premiers créés qui seront agrémentés de modifications au fil du temps et de l’avance du poison XEPLION dans mon organisme (ça commence à la page 4) -> http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/EPAR_-_Product_Information/human/002105/WC500103317.pdf)
– et un autre article reprenant les commentaires foireux des lobby ou assimilés avec mes réponses argumentées

L’article principal est le premier posté, donc tout en bas de la page. En fait si vous devez lire ce blog, lisez de bas en haut pour les articles. Donc en commençant par celui intitulé : « XEPLION -> TORTURE A VIE »

Pourtant dans la vie je suis plutôt comme Churchill, je sais prendre des décisions non diplomatiques quand cela s’avère nécessaire. D’où ma décision de créer ce blog. Effectivement des personnels de santé et médecins se reconnaîtront (bien entendu eux seuls). Je ne suis pas tendre avec eux et je ne m’en excuse pas, il n’y a aucune excuse à formuler pour mes empoisonneurs ou des médecins incompétents.

Je travaille dans l’informatique depuis 20ans, tout particulièrement dans le web. De fait je met toutes mes compétences en oeuvre pour que ce blog soit référencé le mieux possible et dispose de tout les liens nécessaires sur sites connexes.
Normalement il devrait être sacrément visible dans quelques mois.

XEPLION -> TORTURE A VIE

Je fourni l’indice dès le départ (expérience personnelle), le stilnox/lyrica couplés stoppe les effets secondaires du xeplion
mais parlez en à votre médecin avant d’essayer

J’ai été victime d’hallucinations auditives durant 8 mois du à la prise d’un bétabloquant (les hallucinations sont notées dans la notice comme effets indésirables)
Si vous lisez la pharmacovigilance sur ces bétabloquants, des cas d’hallucinations sont décrits mais par contre le bétabloquant à été arrêté durant les premières semaines :

propanolol_brmedj00124-0024

Ça date un peu, mais j’ai choisi de prendre la plus ancienne publication de pharmacovigilance sur le sujet.
Il suffit de chercher pour en trouver de plus récentes.
Pour mon cas le bétabloquant a été maintenu durant 8 mois, donc 8 mois d’hallucinations constantes (23h/24), je dormais quasiment 1h par nuit, des fois pas du tout
Durant tout ce temps on m’a donc gavé de neuroleptiques en augmentant les doses à chaque fois (sans effets sur les hallucinations)

Les effets indésirables graves se sont manifestés à 6 mg de risperdal : impatiences (impossibilité de rester assis plus de 20 sec par exemple, tout le temps en mouvement)
On m’a laissé un mois comme ça (et pourtant continuation des hallucinations, donc à part me faire souffrir pour rien, ça n’a servi à rien)
C’était en février de l’année dernière, je suis resté 8 jours sans dormir et sans ressentir de fatigue liée au manque de sommeil (les joies du risperdal).
De toute façon avec les impatiences, il était impossible de rester dans le lit plus d’une minute, alors il fallait marcher, un soignant de nuit m’a même refusé de continuer à marcher dans les couloirs, alors j’ai tourné en rond dans ma chambre toutes les nuits en attendant le matin pour pouvoir marcher dans un peu plus d’espace.
Car avec des impatiences, vous ne pouvez pas vous empêcher de marcher …
Et vu que pour manger il faut être assis, bah vous ne mangez pas où alors il faut vous asseoir, c’est à dire 20 sec sur la chaise, on grignote vite et ensuite on repars marcher dans les couloirs pour revenir s’asseoir ensuite pendant 20 sec, etc … ad libitum, et les soignants se marrent derrière

J’imagine une personne au naturel violent, sans dire un mot à personne, au bout du 2ème jour il aurait fait un carnage dans l’étage. Au moins plusieurs morts et blessés parmi le personnel soignant, parce que même sans arme, quand on veut on peut. Mais bon visiblement les psychiatres du vinatier ne réfléchissent pas à ce genre de problèmes. On peut d’ailleurs lire dans les journaux les différents carnages qui ont déjà eu lieu au vinatier ces dernières années. Eux ne se posent pas de question, ils réclament donc plus de sécurité. La baise oui, avec des psychiatres compétents ils arrêteraient plutôt un traitement qui met en souffrance horrible un patient au lieu de le laisser souffrir en le regardant marcher toute la journée dans les couloirs. Et là si vous voulez mon avis, il y aurait moins de carnages dans les journaux à la rubrique vinatier. Donc dans ce cas là, le véritable responsable d’un meurtre commis au vinatier par un patient sur un soignant est bel et bien le psychiatre qui n’a pas su arrêter à temps un traitement.

On en revient à nos affaires : Ensuite ils se sont enfin décidé à arrêter le bétabloquant -> les hallucinations ont disparu en une journée

MAIS !!!!!!!!!!
Là je ne comprend plus, ils ont décidé de passer au xeplion 100mg (injection retard) après l’arrêt du bétabloquant
Selon un médecin du sommeil (qui a fait l’analyse des faits 5 mois après la première injection de XEPLION), il s’agit d’un fait caractérisé d’erreurs médicales répétées :
– ne pas arrêter le bétabloquant à temps alors que je n’en avais plus besoin depuis longtemps
– augmenter les doses de neuroleptiques tout les 2mois
– et le fait de passer au xeplion alors qu’il n’y avait plus aucun symptôme
Je la cite mots pour mots : « Je ne comprends pas cet acharnement. Pour ma part, la première chose que j’aurais fait c’est l’arrêt du bétabloquant »

Donc ERREURS MEDICALES REPETEES A L’HOPITAL PSYCHIATRIQUE DU VINATIER A LYON

En même temps j’ai vu faire certaines choses pas très recommandables par certains soignants (maltraitance, harcèlement et refus de donner un aspirine par exemple)
Là je cite ce que j’ai vu faire à l’hosto du vinatier.
Un patient qui était en fauteuil roulant était tombé par terre en essayant de se mettre dans son lit. Il a appelé à l’aide durant 20mins de ce qu’il m’a dit quand je suis revenu dans le service et que je l’ai vu par terre. Le personnel soignant était en pause dans leur salle à 6 mètres de là avec la porte ouverte. Forcément ils n’ont rien entendu ….
J’ai aussi surpris une conversation téléphonique d’une infirmière : »Oh là tu sais, maintenant il n’y a qu’à l’hôpital que je m’amuse un peu »
C’est vrai que s’amuser avec des patients qui souffrent c’est pas mal, distrayant même pour des infirmières psychopathes.
Une autre patiente, françoise, un infirmier lui a fait signer sa mise sous contrainte en lui disant que c’était une simple formalité. Résultat, elle s’est retrouvé sous contrainte sous sa propre signature sans s’en rendre compte. Et là pour vous sortir de contrainte, il faut attendre deux semaines avant de passer devant le juge des libertés.
Enfin 2 semaines ça dépend, un autre patient est arrivé un soir en HO (Hospitalisation d’Office), en fait il était diabétique. Et en crise à l’hôpital saint joseph, il avait raconté n’importe quoi évidement sans le savoir vu qu’il était en hypo -> résultats l’hosto l’avait fait mettre en HO au vinatier directement sans se poser de question. En fait il aurait tout simplement pu crever de négligence. Le lendemain il a fait un foin pas possible, menacé d’appeler ses avocats, il a réussi à récupérer ses affaires au bout de deux jours et en 5 jours il était devant le juge pour faire lever son HO. Le type n’avait tout simplement rien à foutre ici.
Comme moi d’ailleurs ….
De ce fait je peux comprendre que certaines personnes retournent à l’hôpital de leur plein gré mais cette fois pour égorger quelques soignants :
http://www.au-troisieme-oeil.com/index.php?page=actu&type=skr&news=10933

Attention, je ne cautionne pas ces actes, tuer quelqu’un parce qu’il vous a fait du mal ne sert absolument à rien à part vous foutre vous même encore plus dans la merde

Il y a les voies juridiques qui sont très bien pour ça et de plus en fonction du jugement ça peut leur pourrir la vie ad vitam. Comme ça ils souffrent eux aussi toute leur vie et c’est très bien.

******************************​******************************
DONC XEPLION, L’OUTIL DE TORTURE
******************************​******************************
Distribué par le laboratoire JANSSEN CILAG (http://www.janssen-france.fr/), n’hésitez pas à en commander pour vous ! 😉 Cet outil de torture changera votre vie à tout jamais ! 😉

2 jours après la première injection commencent les effets indésirables, fortes céphalées (mais pas à l’intérieur du cerveau, plutôt comme si on vous injectait du liquide entre la boîte crânienne et le cerveau, ou alors comme si votre tête était dans un étau)
Céphalées 24h/24h évidemment
ET VOUS N’ALLEZ PAS LE CROIRE !! 😉 -> une psychiatre, très au fait de son métier me dit texto : « Je comprend, mais ce n’est peut être qu’une impression ces céphalées. Je ne pense pas que ce soit du au XEPLION » (pourtant les céphalées sont dans la notice …).
Brave petite nènète écervelée, c’est toi qu’il faudrait mettre sous neuroleptiques.

Le souffle coupé de temps en temps le matin allongé dans mon lit. C’était comme si quand je respirais ça ne servait à rien
-> donc après respiration normale poumons vides en fait donc obligé de respirer très fortement ensuite comme si je m’étais arrêté pendant 1 min
Après prise de sang, mes taux pour le foie était supérieurs de 6 fois la moyenne (mais ça n’a pas empêché le médecin de continuer le xeplion). D’après le médecin c’était dans les effets secondaires, le xeplion détruit le foie au fil du temps, donc pour lui tout était normal, le xeplion détruisait bien le foie comme prévu dans la notice. Rien d’anormal donc on continue le traitement.
Des douleurs dans l’abdomen, des séances de tortures quotidiennes avec tout les muscles qui se tendent
Des douleurs dans les articulations surtout le soir
Des phases de plusieurs jours où je suis en état de veille permanent, donc impossibilité de dormir
Pendant les premiers mois, quelques heures après le coucher, des sensations vertigineuses, comme si j’allais tomber, là il faut tout de suite ouvrir les yeux et allumer la lumière pour que ça s’arrête, mais ça reprend ensuite plusieurs fois
Les « correcteurs » n’ont jamais rien donné, on les a pratiquement tous essayé
Là j’ai arrêté le xeplion il y a 9 mois mais les effets secondaires persistent toujours
Les séances de tortures quotidiennes (4-5h par séance) ont franchi un nouveau cap d’ailleurs, maintenant j’ai même mal dans les doigts

Donc si un jour on vous propose du XEPLION, REFUSEZ CATEGORIQUEMENT !!!!!!!

******************************​****************
STILNOX et LYRICA, LES AMIS
******************************​****************
Il y a 3 mois j’ai découvert par hasard une solution, de temps en temps je prend un stilnox pour le soir, mais cette nuit la j’étais en pleine séance de torture, donc j’ai pris stilnox et 2 lyrica
Et là MIRACLE, la séance de torture s’est achevée 30 mins plus tard (en fait stilnox et lyrica mettent environ 30-45 mins pour agir)
Mon médecin généraliste (celle qui m’écoute nettement mieux que le psy qui se fout royalement de mes effets secondaires) me dit que ce n’est pas une bonne solution
Pour elle en fait c’est prendre le stilnox en début d’après midi ou même le matin qui la gène
Pourtant on a testé pas mal d’autres choses et rien n’a jamais fonctionné, donc pourquoi ne pas faire en sorte que le stilnox/lyrica deviennent « correcteur » standard ?

******************************​***************************************************
VU QUE DORENAVANT J’AI LA TORTURE XEPLION A VIE
******************************​***************************************************
Je me débrouille pour me procurer du stilnox, entre 1 et 3 par jour (commence généralement l’après midi et des fois stilnox/lyrica dès le matin)
Je respecte quand même 7h d’intervalle entre 2 prises
Donc à ceux qui passe par là et qui ont les mêmes problèmes, pensez STILNOX et LYRICA (2 gellules), ça soulage énormément
Par contre visiblement de ce que dit le médecin, il y a possibilité que le stilnox ne fasse plus d’effet dans quelques temps du à l’accoutumance
Là je me tournerais vraisemblablement vers la morphine, il y aura plus que ça
Sans ordonnance ça devrait être plus difficile, mais à ce moment là autant me mettre à fumer de l’opium, ce sera plus facile à trouver (ce que je vais faire à mon avis si un jour le stilnox ne fait plus effet)

A ceux qui vont me dire que ce n’est pas très secure de détourner stilnox/lyrica de cette façon
Je vous répondrais que de toute façon je n’ai plus beaucoup de temps
Etant sous torture neurotoxique depuis 2 ans maintenant, en moyenne 1h de sommeil par nuit, les muscles et les organes qui se tendent assez souvent
Alors pour les derniers moments qu’il me reste à vivre, autant les passer à peu près tranquille
De ce fait je fume comme je veux, le cancer ne m’atteindra jamais, il n’aura pas le temps ce salaud ! 🙂

Là cette semaine on a essayé le valium avec mon médecin généraliste : (donc semaine du 11 novembre 2015)
– 1 tout seul ne fonctionne pas
– 2 non plus
– 3 non plus
– 1+2lyrica ne fonctionne pas
– 2+2lyrica -> grosse difficultés à marcher correctement et problèmes de stabilité durant une heure environ (ça prend environ 1h30 avant d’avoir ces effets), mais pas d’incidence sur les séances de tortures
-> Donc en résumé, le valium même couplé au lyrica ne fonctionne pas. De ce fait exit valium.

Dorénavant je me sature donc de stilnox/lyrica toute la journée. Avant je ne le faisais que quand une séance de torture commençait, maintenant je commence à en avoir un peu ras le cul donc de ce fait j’élimine les séances de tortures avant qu’elles ne commencent

On en revient aux effets XEPLION :
Mes dernières prises de sang pour globules blancs déjà élevés à 6k, et qui passent à 13k une semaine plus tard

DONC C’EST PROUVE PAR PLUSIEURS ANALYSES DE SANG
Le xeplion détraque tout vos organes et votre corps
Le xeplion et risperdal qui peuvent créer des caillots, embolie pulmonaire, angine de poitrine -> ARRET CARDIAQUE
Là je ne fais que lire la liste des effets indésirables de la notice et encore je n’ai pas tout mis. Egalement disponible en version intégrale non sous titrée chez mes potes (à partir de la page 4) :
http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/EPAR_-_Product_Information/human/002105/WC500103317.pdf
Ah ! je viens de découvrir un truc que je n’avais pas vu -> augmentation des éosinophiles (types de globules blancs), exactement ce que j’ai 8 mois après l’arrêt du XEPLION, donc le XEPLION produit bien des effets secondaire à vie même après l’arrêt du traitement, parfait …

Le XEPLION peut donc même provoquer des cas de démence, pas mal pour un truc qui devrait visiblement faire le contraire …
Je cite la notice :
avez une démence et présentez un changement soudain de votre état mental ou une soudaine faiblesse ou engourdissement du visage, des bras ou des jambes, surtout d’un côté, ou des troubles de l’élocution, même pour une courte période de temps. Ceux-ci peuvent être des signes d’un accident vasculaire cérébral

Donc attention lorsque vous lisez les faits divers : « 3 meurtres commis par un homme suivi en psychiatrie »
Potentiellement donc un cas de démence causé par le XEPLION ou un autre neurotoxique
Le meurtrier n’est donc normalement pas responsable vu qu’il ne savait pas ce qu’il faisait et n’a aucun souvenir de ce qu’il a fait
Le meurtrier est donc en toute logique le XEPLION
-> CQFD
MAIS DANS LES FAITS CE N’EST PAS CE QUI SE PASSE -> en effet le patient (la victime) va forcément être considérée comme ultra dangereuse et les doses de XEPLION vont être doublées pour son cas
-> DONC LE TYPE VA ETRE ENCORE PLUS DEMENT
Et forcément, les psychiatres très au fait des effets secondaires (cas de démence causée par le XEPLION) vont tout naturellement augmenter encore un peu plus les doses, donc le type deviendra de plus en plus dément au fur et à mesure de l’augmentation des doses. Et le type finira par mourir par surdose de neurotoxique.
DANS CE CAS LA -> PSYCHIATRE ILLOGIQUE -> MEURTRIER (4 meurtres en comptant le patient)
Et des psychiatres illogiques j’en ai vu pas mal, en fait 100% pour l’instant sur 9, donc ce n’est pas rassurant.
De ce que j’ai vu pour l’instant, les psychiatres illogiques crèchent tous au vinatier en fait.
Ça doit être un hôpital pour ceux et celles qui ont eu les plus mauvais résultats à leur soutenance de thèse -> MENTION PASSABLE

A lire aussi (entre autres, je ne vais pas faire la liste de tout les liens dispo, il n’y a qu’à chercher un peu sur internet) :
– 21 morts par injection de xeplion au Japon :
http://www.japantimes.co.jp/news/2014/04/18/national/21-users-of-schizophrenia-drug-dead/#.VkT9HPkvdhE

J’ai appris dernièrement qu’une connaissance est morte elle aussi (arrêt cardio) dans son lit à l’hosto psychiatrique du vinatier à lyon, il avait 29 ans (sans humour ce n’est pas les produits dopants qui l’ont tué mais bien les neurotoxiques, oups, neuroleptiques)

******************************​******************************​*********************************************
DONC VOILA, A CE RYTHME DE VIE LA, ON NE TIENT FORCEMENT PAS LONGTEMPS
******************************​******************************​*********************************************
Moi ça fait 2 ans et ça ne s’améliore pas du tout, de plus en plus fatigué, des états de veille permanent sur plusieurs jours
Là les séances de tortures se sont intensifiées, donc si j’arrive à dormir 30 min entre 6h et 7h du mat c’est déjà pas mal
De ce fait je sais très bien que la fin est proche et je l’envisage avec joie et sérénité, ce sera la délivrance de toutes ces tortures
Un peu comme pour les dissidents soviétiques : https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychiatrie_punitive_en_URSS
Car les organes ont besoin de se reposer durant les phases de sommeil, moi ça fait maintenant 2 ans que mes organes ne se sont pas reposés, donc foie, pancréas, cœur, estomac, poumons etc …, à mon avis tout ces organes sont à la ramasse maintenant. Ça fait 7 mois maintenant que j’ai la gueule de bois 24h/24h et ça sans picoler …
Et bien entendu vu que j’ai de la chance, j’ai les effets indésirables concernant le cœur :
– rythme cardiaque lent
– rythme cardiaque rapide
– hypertension artérielle
– fibrillation auriculaire
– accélération du rythme cardiaque au repos
– sentiment de battements ou pulsations dans votre poitrine (palpitations)
– battement cardiaque irrégulier

Donc si ça se trouve je ne serais plus là l’année prochaine pour vous répondre, ou même avant qui sait

***********************************************************************
***********************************************************************
***********************************************************************

Deux petits poèmes pour la route :

Si vous avez des soucis
Evadez vous à la campagne
Balades et camping en forêt
Tentes appréciées en cercle pour les soirées autour du feu
Infléchir vos soucis vous pourrez

Contre toute attente, elle se mit en route
Opposant sa douleur aux embûches, elle réussi
La verte vallée était à ses pieds maintenant
Le temps suspendu, elle apprécia le panorama
Investir le monde, elle s’était fixé l’objectif
N’attendant plus elle continua son périple
Et arrivée enfin à son but
Tressailli de joie en repensant à son périple